Salutations

presidentLe nom de notre entreprise, ed-commons, provient de celui des motifs des tissus teints de type « Edo komon » qui se sont splendidement développés durant l’ère Edo. S’inscrivent dans ce nom notre fierté d’hériter de la tradition de Tokyo où nous sommes nés et avons grandi, ainsi que notre volonté d’offrir aux personnes du monde entier un espace où prévalent le sourire et la joie.

 

Aujourd’hui, l’Internet s’est largement répandu et nous pouvons nous rendre presque partout en avion, en train ou en voiture. Notre vie quotidienne est devenue plus commode, plus simple, et les informations y circulent à une vitesse vertigineuse. Or quand bien même cette société s’est à ce point enrichie matériellement, nous ressentons toujours que quelque chose nous manque.

 

Mais dans quels buts et vers quels horizons l’homme progresse-t-il ?

 

 

Le Japon, de par ses caractéristiques topographiques et météorologiques, est depuis toujours et régulièrement la proie de violentes catastrophes naturelles telles les typhons, les tremblements de terre ou les tsunamis. Ses habitants en sont venus à concevoir que des divinités habitent les arbres, les montagnes, les rivières et toutes les choses, donnant naissance à la foi en les « huit millions de dieux » (yaoyorozu no kami). Celle-ci nous fait examiner avec une attention profonde toutes les choses et a nourri une culture communautaire dans laquelle chacun aide les autres afin de profiter des largesses de la nature ou lors d’une catastrophe.

 

Si la religion et la culture venues de Chine et de Corée ont pu être sereinement assimilées et harmonisées avec celle du Japon, c’est justement parce que l’esprit que l’on reconnaît à la première ligne de la Constitution en 17 articles du Japon antique, « L’harmonie doit être respectée », se situe au fondement de celui des Japonais. Même si nos croyances diffèrent, nous allons nous respecter les uns les autres, faire preuve de courtoisie et établir des relations amicales. Cet esprit omotenashi se retrouvera plus tard dans le budô (voie du guerrier) et le sadô (voie du thé).

 

Ce que l’on nomme omotenashi n’est pas identique à l’hospitalité. Il s’agit de l’esprit propre aux Japonais dans leur respect mutuel et le désir d’émouvoir autrui par l’usage complet des cinq sens.

 

Nous avons fondé notre entreprise pour que les personnes du monde entier puissent découvrir un espace d’où déborde l’esprit omotenashi précieusement développé par les Japonais.

Nous aspirons ainsi à un monde qui respecte l’harmonie à travers un espace japonais authentique pour la table et l’habitation.

 

Nobuyo KOBAYASHI